';

Les avantages et les inconvénients de la SASU

Quelles que soit vos options et vos choix concernant la forme juridique que vous adopterez pour votre entreprise, il est essentiel de faire au préalable une analyse de la situation. Cela signifie que vous devriez bien peser le pour et le contre de chaque éventualité. Faire le bon choix est très important, car il y aura des investissements en jeu, et faire un mauvais choix pourra aboutir à la perte de ces investissements. Ici, l’option abordée est la SASU, et nous allons donc analyser quels sont les SASU avantages et inconvénients.

Les bons à savoir sur une SASU

Une SASU ou société par actions simplifiée unipersonnelle est le statut juridique d’une société commerciale qui a été montée pas un associé unique dont la responsabilité est limitée à son apport au capital. Le statut de SASU date de 1999. C’est une forme d’entreprise très avantageuse dans la mesure où sa direction autant que sa création sont très peu contraignantes. Pour les entrepreneurs qui envisagent de créer une entreprise seuls, la forme SASU est fortement indiquée, surtout s’il s’agit d’une petite société.
Dans une SASU, le propriétaire de l’entreprise est l’unique décisionnaire sur toutes les caractéristiques de l’entreprise, à la seule condition que cela rentre dans le cadre légal. Et cela commence par le capital social de l’entreprise. En effet, l’entrepreneur est libre de définir le montant du capital social de sa société, et il n’y a pas de limite maximale ou minimale à ce sujet.

En ce qui concerne la direction de l’entreprise, l’associé unique est libre de diriger lui-même son entreprise, ou alors d’engager une tierce personne ou entité pour diriger à sa place. Cette tierce personne serait alors un salarié de l’entreprise.

L’unique obligation de l’entrepreneur qui nécessite que cela soit fait dans les règles de l’art concerne la rédaction des statuts de l’entreprise, qui sera la base de l’identité même de celle-ci jusqu’à son déclin. C’est notamment pour cette raison qu’il est préférable de faire appel au soutien d’un professionnel pour cette rédaction.

Les avantages d’une SASU

· pas de capital minimum exigé sauf dans le cas de quelques exceptions relatives au domaine d’activité de l’entreprise (ex : coopérative, presse). Selon la loi, le capital social minimum d’une SASU est de 1 €.
· possibilité de faire des apports en industrie ; c’est-à-dire en savoir-faire, en connaissance ou en compétence. Ce type d’apport n’est pas comptabilisé dans le capital, mais l’individu concerné participe au partage de bénéfice.
· il est parfaitement possible et légal pour une SASU de s’associer avec d’autres entre-prises avec la même forme juridique ou avec des formes juridiques similaires, il n’y a pas de limite à ce sujet.
· la rédaction des statuts des SASU est très souple et peu pénible dans la mesure où l’on a l’assistance nécessaire à ce sujet. De même, la création même de l’entreprise est beaucoup plus simple que pour n’importe quelle autre forme. C’est également le cas pour l’approbation annuelle des comptes de l’entreprise.

Ses inconvénients :

  •  La SASU ne peut pas bénéficier de l’usage de l’épargne publique.
  • · Les statuts d’une SASU sont obligatoirement établis par écrit.
  • · La nomination d’un commissaire aux apports est obligatoire pour les apports en nature.

  • aspirateur
  • plafond livret a
  • la Piscine hors sol
  • Guillotine saucisson coupe saucisson
  • Comparatif Ceinture électrostimulation
  • Comparatif Climatiseur mobile